Les gouts et les couleurs - active huchette coach annecy

Les goûts et les couleurs

Publié dans Activmag, septembre 2014

 

Jusqu’à présent tout allait bien avec votre chef, ‘’ le courant passait bien’’. Mais voici qu’il a eu la mauvaise idée de partir pour d’autres horizons, et vous voilà, à devoir composer avec son successeur. Il est vrai que ce dernier est bien plus attirant et que vous seriez prête à être sa favorite. Mais, quelque chose ne colle pas …

 

Serions nous programmés ?

Il semblerait que oui …

Différentes théories de la personnalité (PNL, AT, …) postulent que dès notre plus jeune âge, nous acquérons des habitudes. D’après elles, lors de l’étape de socialisation, lorsque nous apprenons à écrire notre nom, à nous tenir d’une certaine manière, à respecter l’ordre public, à dialoguer avec notre entourage, nous mettons en place, dans notre cerveau, un certain nombre de programmes qui réagiront au quart de tour et autant que de besoin. Nous créons ainsi une certaine zone de confort avec, à disposition, des habitudes, des comportements que nous jugeons efficaces, des réponses aux sollicitations et aussi des protections.

A chacune son style !

Sportive, romantique, intellectuelle, … Non, vous n’êtes ni sur un site de rencontre, ni à un afterwork.  Vous êtes dans le cadre très raisonnable du bureau et de la relation interpersonnelle à installer avec votre nouveau patron. Et, l’une des premières enquêtes à mener, est la connaissance de vos styles respectifs.

En effet, nous avons tous tendance à juger le comportement des autres selon notre propre référentiel. Et ce jugement sera d’autant plus positif que notre interlocuteur agira conformément à nos attentes, et inversement. Mais, peut-être est-il possible de modérer nos a priori et de nous ouvrir à d’autres perceptions ?

 Quel est son style social ?

En préambule, rappelons que le style social porte sur le comportement d’autrui mais ne s’intéresse ni à sa personnalité, ni à ses valeurs ou ses capacités.

Votre boss sait faire les choix qui incombent à sa fonction. Il répond rapidement aux questions et aurait tendance à vous interrompre, ce qui vous agace franchement. On peut alors penser qu’il a une forte affirmation de lui-même. Pour lui, le temps est compté, il ne faut pas le perdre, et c’est bien pour cela qu’il n’engage jamais la conversation sur vos enfants, vos loisirs ou vos centres d’intérêt. Pour lui, seul les résultats comptent. Donnez lui la couleur orange de l’exigeant.

Votre chef aime prendre les décisions mais tiens compte des effets de ces dernières, il a besoin de savoir ce qu’on dit de lui. Il fait des exposés plutôt qu’il ne pose des questions. Il vous regarde souvent dans les yeux quand il vous écoute, ce qui vous met très mal à l’aise mais, reconnaissez le, il prend des nouvelles de vos rejetons et cela vous plait. Par contre, vous hésitez à le solliciter au moment de partir car il n‘a pas la notion du temps et ce n’est pas tous les jours possible de faire des heures sup … Affectez lui la couleur jaune des expansifs.

Si votre supérieur aime que les choses soient bien faites, que pour cela il ait besoin d’analyser les différentes solutions, de bien peser le pour et le contre, qu’en d’autres termes, il est de ceux qui ont besoin de temps pour opter pour une solution, offrez lui la couleur bleue du réfléchi. Accordez lui couleur verte des coopératifs s’il préfère travailler en équipe et que pour lui, travailler en bonne entente est primordial.

Et faites de même, pour vous.

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas mais ces dernières ne s’accordent pas toujours entre elles. Dans une garde robe, il est difficile d’associer l’orange et le vert. Et dans le domaine des relations inter personnelles, le bleu et le jaune ne font pas bon ménage.

Ceci étant, il n’y a pas de bon ou mauvais style, à chacun le nôtre. Mais, selon nos styles respectifs, nous aurons plus ou moins de facilités à communiquer et à nous entendre avec nos interlocuteurs et avec nos … chefs.

 

Voir toutes les publications de Christine Huchette

©Christine Huchette2015

Retour à la médiathèque