cohesion-equipe-copie

ENGAGEMENT et MOTIVATION

L’engagement est-il source de réussite ?

L’évolution de nos sociétés nous conduit vers une responsabilisation de plus en plus importante de notre propre vie. En tant qu’être humain nous sommes passés d’une organisation tribale à une structure communautaire pour évoluer ensuite d’un fonctionnement individualiste à une posture plutôt narcissique.

Issus de sociétés où les règles et les rituels imposés avaient un réel ascendant sur nos décisions et nos choix, nous avons évolué vers une société où l’individu émerge du groupe. Dans une société communautaire, nombre de règles sont établies pour faciliter les échanges et donner une structure sur laquelle se reposer. Ainsi chacun membre peut envisager son avenir à l’intérieur du cadre. Mais, quand émerge de l’individu la volonté de se prendre en charge, non pas pour le bien de la communauté mais pour sa propre évolution, émergent également le besoin de donner du sens à sa propre vie et la motivation de réaliser ses désirs.

C’est alors que le concept d’engagement prend tout son sens car l’engagement implique la liberté d’exprimer ses besoins. Ce sont très souvent des besoins de vivre mieux, de vivre en accord avec ses valeurs. L’engagement est alors source d’accomplissement.

Nous pouvons nous poser ensuite la question de la définition de la réussite tant cette notion est propre à chacun. Si vous le permettez, nous pouvons prendre la définition suivante : réussir, c’est exécuter, faire avec bonheur, avec succès. Prenons l’exemple du métier de coach. L’engagement et la réussite sont liés à la capacité de ce dernier à apporter à la personne coachée des moyens d’évolution pour elle-même, de manière à ce qu’elle trouve ses propres pistes d’accomplissement de ses désirs. C’est aussi donner à la personne coachée les moyens de vivre avec sérénité.

Toutefois, le mot réussite est souvent lié à la notion de carrière, elle même associée à celle de progression. L’expression faire carrière illustrait une réussite sociétale et elle était exprimée avec admiration et un sentiment d’aboutissement. Cette expression a perdu de sa notoriété à partir du moment où l’individu n’a plus souhaité faire carrière mais a plutôt recherché la carrière désirée. Le contemporain du 21ème siècle est prêt à s’engager, à donner le meilleur de lui-même, dans la durée, avec les efforts que cela nécessite, les dons de soi, les privations matérielles que cela entraine, à partir du moment où il y trouve une voie individuelle pour s’accomplir et réaliser ce qu’il pense être indispensable à son équilibre personnel, selon ses choix et ses valeurs.

La société nous envoie pêle-mêle, à la vitesse de la lumière, des sources innombrables de désirs, de frustrations, d’insatisfactions. D’où l’importance de connaître nos propres sources de motivation, de les accepter et de les reconnaître dans le fatras de la vie quotidienne. D’où la nécessité de repenser en permanence notre organisation de vie et de réfléchir à nos modes de fonctionnement interne. Avec cette connaissance, fini le concept de l’herbe plus verte dans le pré d’à côté, fini la théorie du mauvais choix et l’instabilité professionnelle ou familiale qui en découlent. Mais au contraire, grâce à cette compréhension de soi, bienvenue à la prise de conscience de ce que l’on veut pour soi et des moyens que l’on va mettre en œuvre pour la réalisation de notre projet de vie. Et alors, tout naturellement, cet engagement sera le moteur de notre réussite.

Retour à la médiathèque