AI
Cette semaine, je vous propose de lire : Intelligence Artificielle : la crise de confiance. Article paru dans les Echos.

Notons que le terme Intelligence Artificielle est directement traduit de l’anglais : Artificial Intelligence. 
Or « Intelligence » en anglais signifie aussi « Renseignements » ou « Informations ». Ce sont les adjectifs « Clever » ou « Smart » qui se rapprochent le mieux de la connotation française du mot « Intelligence ».
Une fois cette distinction faite, on se sent moins ridicule et moins affolé par l’Intelligence Artificielle et on peut mieux appréhender ses contours et ses limites.

Et pour vous détendre :

C’est l’histoire d’une IA utilisée à Singapour pour gérer les ouvertures des portes supplémentaires aux heures de pointe, dans le métro, pour permettre d’absorber des flux de voyageurs plus importants temporairement. L’IA apprend comme elle sait si bien le faire avec les images des caméras de surveillance d’une part et le déclenchement des ouvertures par le personnel humain, d’autre part. L’apprentissage se termine et l’IA est mise en service. Les responsables de cette expérimentation n’ont pas vraiment compris quel était le critère utilisé par l’IA sur les images pour définir la notion de « monde » mais l’expérimentation commence et tout se passe bien. Les portes s’ouvrent comme si l’ouverture était déclenchée par du personnel humain.

SAUF QUE ! Un jour, un grand événement qui se termine tard dans la soirée amène une grosse affluence dans les couloirs du métro et pourtant l’IA n’ouvre pas de portes supplémentaires !

POURQUOI ? L’enquête révélera que le programme de l’IA s’est, pendant la phase d’apprentissage, repéré à une horloge visible par les caméras de surveillance et ouvre donc les portes selon l’heure et non pas selon l’affluence! A chacun ses critères et ses représentations.

CONCLUSION : Il va falloir que je monte un cours de communication pour l’IA !

20181204_Valeur-Caupenne_Bienveillance_site

« En Entreprise, la bienveillance, ça paie »

article tiré du Parisien.fr

J’ai retenu pour vous cette semaine un article sur la bienveillance en entreprise.
Il existe le GREAT PLACE TO WORK, il existe des formations au management collaboratif et aussi, des demandes d’animation de séminaires sur les droits et les devoirs des salariés. Chacun cherche sa recette pour favoriser la bonne ambiance dans sa société…
Le respect des individus, la considération des collaborateurs, la reconnaissance d’un travail réalisé, le désir de transmettre des compétences, voici ce que j’appellerai les ingrédients de la bienveillance en entreprise. C’est peut-être l’objet d’un nouveau contrat moral entre l’entreprise et ses salariés…

Flyer été 5 - copie

Le printemps arrive… le temps des randos en montagne est là. Mais avant de pouvoir respirer l’air frais des Alpes, n’oubliez pas de vous enregistrer pour le nouveau cours Com’4 qui débutera cet automne.

Pour plus d’information

annecy 1 - copie 2

Extrait du Magazine The Conversation, « Nous sommes programmés pour la paresse » ouvre le débat : Sommes-nous vraiment si paresseux ??

À lire