file-20190717-147312-j6dnih

« Centres d’intérêt », bientôt la rubrique la plus importante du CV ? 

J’ai le plaisir de vous partager cet article qui explique l’intérêt des centres d’interêt sur un CV.

J’en profite pour vous informer que je donnerai une conférence intitulée : Recruteurs et candidats, je te tiens, tu me tiens par la barbichette …, le jeudi 10 octobre, à 10h00, à Archamps, lors du Forum International de l’Emploi, organisé par Pôle Emploi International.
Cette conférence a pour objectif de mettre en lumière les relations interpersonnelles qui se nouent entre le recruteur et le candidat lors d’un entretien de recrutement. Cela permettra aux uns et aux autres de mieux se préparer à cet entretien, de mieux gérer leur stress et d’être plus en écoute de ce qui est recherché en terme de compétences, motivations et valeurs.
Bel été à toutes et tous
Christine

file-20190627-76709-1vd1rb2

« Reine d’Égypte », ou les pharaons version manga, theconversation.com

Tandis que la Japan Expo bat son plein jusqu’à dimanche à Paris, Christian-Georges Schwentzel (professeur d’histoire ancienne à l’Université de Lorraine) nous parle du manga à succès « Reine d’Égypte », qui retrace la vie de la pharaonne Hatchepsout, première femme de pouvoir qui ait laissé de remarquables témoignages de son règne, il y a plus de trois millénaires.

Qu’elles soient fictives – comme la Daenerys de Game of Thrones – ou inspirées de figures historiques, c’est un fait : les femmes puissantes n’ont pas fini d’infuser la culture pop.

Et comme la question de l’égalité entre les femmes et les hommes concerne aussi « la vraie vie », nous vous invitons à découvrir les derniers résultats du Baromètre annuel de la diversité dans les conseils d’administrations établi par Bungundy School of Business que nous publions en exclusivité. Les auteurs relèvent notamment une convergence des profils hommes et femmes dans la gouvernance des grandes entreprises françaises.

Bonne lecture
Christine

file-20190524-187172-1axsp43

Entreprises, méfiez-vous de la comitologie, the conversation.com

TROP DE COMITÉS TUE LES COMITÉS

Cet article nous permet de réfléchir à nos modes de contrôle : réunions de suivi, réunions d’avancement, réunions d’évaluation, réunion de résolution de problèmes, ….

« La confiance n’exclue pas le contrôle ». Personnellement, en tant que coach en développement professionnel, je modifierai la citation par « La confiance n’exclue pas le contrat ».

Comment remettre en lumière, en ce début du XXI ème siècle, la notion du travail bien fait du premier coup !  Les nouvelles technologies nous ont enlevé nos réflexes de VÉRIFICATION. Qui relit son texte avant de l’envoyer afin d’éviter les erreurs dues au « copier-coller » ? Qui a conservé la notion de « preuve » qui jalonnait nos exercices de calcul ? Qui remet en cause les résultats fournis par les machines ?

Il y a certainement quelque chose à reconstruire dans nos méthodes de travail afin que, pour chacun, revienne la notion de « justesse ».

Bonne lecture

Christine

AI
Cette semaine, je vous propose de lire : Intelligence Artificielle : la crise de confiance. Article paru dans les Echos.

Notons que le terme Intelligence Artificielle est directement traduit de l’anglais : Artificial Intelligence. 
Or « Intelligence » en anglais signifie aussi « Renseignements » ou « Informations ». Ce sont les adjectifs « Clever » ou « Smart » qui se rapprochent le mieux de la connotation française du mot « Intelligence ».
Une fois cette distinction faite, on se sent moins ridicule et moins affolé par l’Intelligence Artificielle et on peut mieux appréhender ses contours et ses limites.

Et pour vous détendre :

C’est l’histoire d’une IA utilisée à Singapour pour gérer les ouvertures des portes supplémentaires aux heures de pointe, dans le métro, pour permettre d’absorber des flux de voyageurs plus importants temporairement. L’IA apprend comme elle sait si bien le faire avec les images des caméras de surveillance d’une part et le déclenchement des ouvertures par le personnel humain, d’autre part. L’apprentissage se termine et l’IA est mise en service. Les responsables de cette expérimentation n’ont pas vraiment compris quel était le critère utilisé par l’IA sur les images pour définir la notion de « monde » mais l’expérimentation commence et tout se passe bien. Les portes s’ouvrent comme si l’ouverture était déclenchée par du personnel humain.

SAUF QUE ! Un jour, un grand événement qui se termine tard dans la soirée amène une grosse affluence dans les couloirs du métro et pourtant l’IA n’ouvre pas de portes supplémentaires !

POURQUOI ? L’enquête révélera que le programme de l’IA s’est, pendant la phase d’apprentissage, repéré à une horloge visible par les caméras de surveillance et ouvre donc les portes selon l’heure et non pas selon l’affluence! A chacun ses critères et ses représentations.

CONCLUSION : Il va falloir que je monte un cours de communication pour l’IA !

20181204_Valeur-Caupenne_Bienveillance_site

« En Entreprise, la bienveillance, ça paie »

article tiré du Parisien.fr

J’ai retenu pour vous cette semaine un article sur la bienveillance en entreprise.
Il existe le GREAT PLACE TO WORK, il existe des formations au management collaboratif et aussi, des demandes d’animation de séminaires sur les droits et les devoirs des salariés. Chacun cherche sa recette pour favoriser la bonne ambiance dans sa société…
Le respect des individus, la considération des collaborateurs, la reconnaissance d’un travail réalisé, le désir de transmettre des compétences, voici ce que j’appellerai les ingrédients de la bienveillance en entreprise. C’est peut-être l’objet d’un nouveau contrat moral entre l’entreprise et ses salariés…

Flyer été 5 - copie

Le printemps arrive… le temps des randos en montagne est là. Mais avant de pouvoir respirer l’air frais des Alpes, n’oubliez pas de vous enregistrer pour le nouveau cours Com’4 qui débutera cet automne.

Pour plus d’information

annecy 1 - copie 2

Extrait du Magazine The Conversation, « Nous sommes programmés pour la paresse » ouvre le débat : Sommes-nous vraiment si paresseux ??

À lire